Prévention et protection
contre l’incendie

Prévention incendie

04 27 02 89 35 - 06 75 97 29 97

Notre-Dame de Paris dévorée par les flammes

15/04/2019

Notre-Dame de Paris dévorée par les flammes

19h30. Terribles images de la cathédrale de Paris en flammes. Un imposant incendie s'est déclaré lundi vers 18 h 50 dans la toiture de Notre-Dame, où des travaux de rénovation étaient actuellement en cours. D'immenses flammes s'échappaient de la toiture du bâtiment, dégageant une fumée jaune épaisse. Peu avant 20 heures, la flèche s'est effondrée sur elle-même.« Tout est en train de brûler. La charpente, qui date du XIXe siècle d'un côté et du XIIIe de l'autre, il n'en restera plus rien », a déclaré le porte-parole du site à l'AFP. « Il faut voir si la voûte, qui protège la cathédrale, va être touchée ou pas », a-t-il ajouté. Pour l'heure, aucune information sur l'origine de l'incendie n'a pu être fournie.

20 h 30. Barbara, 40 ans, a du mal à retenir son émotion, la main posée sur son cœur. « Je suis tellement désolée. Ça fait mal au cœur de voir ça ». Pendant qu'elle parle, brasier repart de plus belle. « On est très affectés », lâche Fatime, 27 ans, juriste. « C'est un symbole de Paris qui s'écroule sous nos yeux. C'est malheureux ». Adrian et Lucia, enseignants chercheurs de 26 et 28 ans, passaient près de la cathédrale lorsque que le sinistre s'est déclaré : « C'est une catastrophe, c'est dommage et impressionnant à la fois. On ne s’attend pas à voir ça dans la vie ». Quelques Je vous salue Marie sont récités par un couple de retraités angoissés, repris en chœur par une dizaine de personnes autour.

21 heures. Près de deux heures après le début de l'incendie, les sapeurs-pompiers s'activent sur les lieux. Les regards des curieux, hébétés ou attristés, restent tendus vers la nef qui disparaît peu à peu en fumée. Des badauds immortalisent la scène avec la fonction vidéo de leur smartphone. Sur les images, les flammes embrassent Notre-Dame au son des Ave Maria... Clameur dans la foule. Une voix, désignant l'incendie : « ça monte dans les tours ». La tour nord-est est en flammes.

 

21 h 10. Le père Frédéric Roder, chapelain de Notre-Dame depuis deux ans, et paroissien de la cathédrale depuis son enfance, était dans la cathédrale au moment où l'incendie s'est déclaré. « Je suis dévasté », a-t-il confié à notre reporter sur place. « Nous sommes tous KO. Pour un prêtre, Notre-Dame est comme une mère. Demain, pour la messe chrismale, tous les prêtres de Paris seront orphelins. Et tous les Parisiens aussi ».

Nous sommes tous KO. Pour un prêtre, Notre-Dame est comme une mère. Demain, pour la messe chrismale, tous les prêtres de Paris seront orphelins. Et tous les Parisiens aussi.

Le père Frédéric Roder, chapelain de Notre-Dame

Le prêtre confirme que les pompiers « qui ont été héroïques » ont évacué l'ensemble du trésor dont la Couronne d'épines, les œuvres d'art et la Présence Réelle. Le plus grand drame à ses yeux, c'est cette immense forêt qui constituait la charpente de bois qui est partie en fumée. Une charpente du XIIIe siècle qui représentait à elle-seule 24 hectares de bois !

21 h 20. Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, est sur place avec le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Édouard Philippe. Ils sont dans la préfecture de police de Paris, située en face de la cathédrale.

L'archevêque a appelé les prêtres parisiens à faire sonner les cloches de leurs églises pour appeler les fidèles à la prière :

A tous les prêtres de Paris :
Les pompiers se battent encore pour sauver les tours de Notre-Dame de Paris. La charpente, la toiture et la flèche sont consumés. Prions. Si vous le souhaitez, vous pouvez faire sonner les cloches de vos églises pour inviter à la prière.

Les pompiers qui ont été héroïques ont évacué l'ensemble du trésor dont la Couronne d'épines, les œuvres d'art et la Présence Réelle.

Le père Frédéric Roder

La cathédrale de Paris est inspectée quatre fois par jour par des pompiers, et deux pompiers sont sur place en permanence. « Quand ce type d'incendie se déclare, c'est très souvent lié à des travaux », évoque le père Roder.

Retour
Top